AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Debby McAlister { 100%

Aller en bas 
AuteurMessage
Debby McAlister

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 28
IDENTITY.PIX :
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Debby McAlister { 100%   Dim 12 Oct - 0:49

RP PART


Debby McAllister - Madame "Je suis prête à tout pour ma famille"



Debby saisit son stylo fétiche, celui qui fuyait un peu et ouvrit le cahier tout neuf posé devant elle. Elle avait décidé poser sur le papier quelques uns de ses souvenirs et de ses pensées pour que ses petits enfants, lorsqu’elle en aurait et qu’elle ne serait plus là, puissent en connaitre un peu plus sur sa vie. Elle était comme ça : re^veuse, peut être un peu trop. Elle ne pouvait s'empêcher d’imaginer un avenir tout rose pour ses fils, avec des événements légèrment clichés comme les générations futures s’émerveillant avec nostalgie sur les mésaventures de leur grand-mère qu’elle aurait consigné dans un petit cahier taché d’encre.
Les garçons étaient tous sortis et elle avait un peu de temps rien qu’à elle, pour mettre en œuvre son élan d’écriture. Elle posa la pointe du stylo sur la première feuille et se mit à écrire les premiers mots de sa mini-autobiographie à visée familiale.

« Je m’appelle Debby McAlister, j’ai soixante et un ans et j’ai 4 fils. Enfin ce ne sont pas vraiment mes fils, je les ai adoptés mais je les aime comme s’ils étaient sortis de mon ventre. Ils étaient des cas « à problèmes » comme on dit. J’ai bien dit « étaient » car maintenant ce sont des garçons tout à fait équilibrés. Comme quoi avec un peu d’amour et beaucoup de patience tout est possible. Personne ne le croyait, ils pensaient tous qu’ils étaient irrécupérables et que rien ni personne n’y pourrait rien, qu’ils étaient pourris jusqu’à la moelle et blablabla et blablabla. Combien de fois ai-je entendu ce discours ? Combien de personnes m’ont dit que ce que je faisais était cause perdue ? Je ne les compte même plus mais en tout cas je ne leur ai jamais donné raison et j’ai bien fait ! Car regardé mes petits maintenant ! Je suis contente pour eux… ils avaient tellement mal commencé dans la vie. Des fois j’ai les larmes qui me montent aux yeux quand je repense aux tous premiers jours chez moi, les difficultés qu’ils avaient, ce qu’ils ont du endurer. Je ne peux m’empêcher à de tels souvenir quand je vois ce qu’ils sont devenus et leurs efforts quotidiens pour y parvenir.

J’ai travaillé pendant près de quinze ans pour les services sociaux. Je plaçais les enfants dans des familles d’accueil en espérant qu’ils s’y sentiraient mieux que dans leur propre famille qui souvent les maltraitait. Alors oui bien sur après on obtient des être déséquilibrés, aptes à la violence, ou complètement renfermés ou encore paranoïaques. Enfin bref je ne vais pas vous dire tout ce que j’ai pu voir pendant des nombreuses années de carrières. Mais quatre fils faisaient partie des jeunes dont je devais gérer la mise en famille d’accueil. Mais c’était des cas récalcitrants, ils ne se sentaient jamais chez eux et les familles nous suppliaient au bout que quelques mois de les placer ailleurs. Je crois qu’en fait le problème ne venait pas que des jeunes mais aussi de la famille, car voyez vous beaucoup de gens font ça pour l’argent et n’ont aucune affection pour ces petits, ils ne comptent pas pour eux, ils ne cherchent pas vraiment à les sortir de leur gouffre ou quand ils essayent ils le font mal et abandonne trop tôt. Ce n’est pas vraiment leur faute mais ils ne sont pas fait pour ça et aggrave en général les cas des jeunes qu’ils hébergent. Enfin bon mes fils étaient de ceux qu’aucune famille mais moi je croyais en l’espoir qu’ils s’en sortent, j’avais fait des études de psychologie, leur bonheur me tenait très à cœur, alors j’ai pris mon courage à deux mains. Je les ai adoptés et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour qu’ils deviennent des garçons biens. Je crois que j’ai réussi, je le vois dans leur yeux, ils sont moins fuyants qu’autrefois, plus posés, plus joyeux et surtout des fois je crois déceler une pointe de confiance et de respect pour moi. S’ils éprouvent cela pour moi alors tout est gagné car ils seront capables de le ressentir pour les autres. Les murs qu’ils ont faits autour de leur cœur semblent tomber petit à petit.

Le plus merveilleux c’est qu’on est une vraie famille tous les cinq maintenant. Moi qui est toujours voulu avoir des enfants mais qui ai perdu mon mari à 30 ans, je croyais que tout ça, c’était fini pour moi. Et eux ils avaient besoin d’une mère pour veiller sur eux, pour les aider dans les passes difficiles, pour les défendre et pour les soutenir. Nous nous faisons tous confiance et nous nous soutenons mutuellement. Qu’importe ce que les autres pensent, nous sommes heureux comme ça et même s’il y a encore quelques traces de leur ancienne vie dans leur comportement, je sais qu’un jour tout ceci aura disparu. Le problème c’est que les autres ne le croient pas et ils ont peur ! Oui peur de mes fils. C’est ridicule ! A chaque fois qu’un problème arrive à untel ou untel, la cible est déjà toute trouvée… les gens sont pathétiques à s’accrocher à des préjugés. Ce n’est pas avec des comportements comme ça qu’ils vont les aider ces gosses ! Ça me rend le travail deux fois plus difficile, mais bon que voulez vous c’est la vie et ne n’ai pas des comportements comme ceux là qui vont m’empêcher de continuer à stabiliser ma famille ! Non, pour ça je suis prête à tout !»


Elle s'arrêta un moment et releva la tête, son attention attirée par le claquement d'une portière devant chez elle. Peut être que c'était Duke qui rentrait plus tôt que prévu ? Ou était-ce Liam qui avait été renvoyé de cours encore une fois et qui rentrait à la maison pour l'après midi. a ne serait aps étonnant, cet après midi là il avait philosophie et le professeur ne pouvbait le voir si bien qu'un cours sur deux il était envoyé dans le bureau de la directrice pour perturbation du cours et au bout d'une demi heure reprennait le chemin de la maison. Debby croisa les doigts pour que ça ne se soit pas repassé. Elle se leva, rangea le petit cahier dans le tiroir de la commode et se dirigea par le fenêtre pour jeter un coup d'oeil au nouvel arrivant. La voiture était un coupé bleu marine et en aucun cas n'appartenait à un de ses fils. C'était surement celle d'un habitant du quartier chic, à lest de la ville. Debby changea de position pour appercevoir l'allée qui menait devant sa porte et la personne qui l'empreintait. C'était la jeune Miss Hawkins, celle qui vivait avec des centaines de chats et qui n'avait jamsi un seul poils de ses bêtes sur son ensemble chic. Que lui voulait-elle donc ? Debby ne lui avait aprlé qu'à une ou deux repsire très respectueusement en se croisant dans la rue et doutait donc du fait que celle ci vienne demander un service à une presque inconnue. En se dirigeant vers la porte d'entrée, Debby réarangea son chemisier pour faire meilleure impression tandis que la sonnette retantissait.
Miss Hawkins sourit gentiment quand la porte s'ouvrit mais on pouvait lire comme une gêne dans son expression quand elle salua la vieille dame. Debby fit mine de n'avoir rien vu et proposa à la jeune femme d'entrée.

"Non non, je vous remercie, je suis plutot pressée. Enf ait je voulait vous demandez si vous n'avier pas vu mon chat Crumble ? Vous savez celui qui a de long poils roux et le bout de la queue blanche."

Question bizarre mais qui pouvait expliquer son expression du départ. Aprsè tout c'est vraie que ça doit être embarassant de demander à des gens s'ils n'ont pas vu un chat surtout que ce genre d'animal adore vagabonder. Cette fille était plutot spéciale quand même, un peu trop amoureuse de ses chats. Mias le plus surprennant dans cette histoire c'est que Kendra Hawkins était venu directement ici pour poser sa question et pas ailleurs. Peut être que Debby tirait des conclusions trop hatives mais elle supçonnait la jeune femme de croire que l'enlèvement de son chat était du à ses fils. C'était énervant la fin, tout le monde les accusait en premier à cause de leur passé diffcile.

"Non je suis désolée. Votre maison est assez loin d'ici, ça m'étonnerait qu'il soit venu jusqu'ici. Avez vous demander à vos proches voisins ?"

L'embarras de la jeune femme augmenta et elle réussi à breduiller quelque chose qui semblait vouloir dire qu'elle avait vu Crumble la dernière fois en train de se faire caresser par Benji. En gros comme l'avait prévu Debby, les gens sont toujours plein de préjugés. Elle inspira un grand coup et se lança dans le plaidoyer de son fils.


Dernière édition par Debby McAlister le Dim 12 Oct - 12:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Debby McAlister

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 28
IDENTITY.PIX :
Date d'inscription : 12/10/2008

MessageSujet: Re: Debby McAlister { 100%   Dim 12 Oct - 0:55

PERSONAL PART


Pseudo : Clo ou Clochette
Avatar : Fionnula Flanagan
D'où avez-vous connu le forum ? euh... par hasard en fait. Je cherchais un RPG et d'affiliés en affilés sur les forums je suis tombé ici
Remarques ? Je trouve que c'est un très bon concept de faire des rumeurs et de secrets entre des familles (enfin un RPG où on a pas que des jeunes et beaux dans leur université!).
Sinon pourquoi je peux pas mettre un avatar plus grand que 150*200 ?
Code ?
Spoiler:
 

Présentation terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Debby McAlister { 100%
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Debby + be my friend I am small

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
{ HILLSIDE :: A V A N T . D E . C O M M E N C E R ::  { LET ME INTRODUCE MYSELF :: Still waiting for admission-
Sauter vers: